RGPD et E-mail marketing

RGPD, un impact direct sur la monétisation et l’exploitation des fichiers clients


Le Règlement Général pour la Protection des données abrégé sous l’acronyme RGPD ou encore GDPR pour les entreprises internationalisées vient bouleverser le paysage numérique en impulsant une nouvelle réglementation relative à la protection et la sécurité des données personnelles.

Cette nouvelle législation impacte la donnée à tous les niveaux : Collecte, traitement, stockage et actualisation des données.

Les personnes travaillant dans l’email marketing et celles dont le business modèle repose tout en partie sur l’exploitation de bases de données email ou SMS sont les premières concernées par le RGPD car l’impact sur leurs stratégies marketing est énorme !

L’obtention du consentement est au cœur de cette nouvelle réglementation et collecter des adresses proprement via un process d’opt-in n’est aujourd’hui plus suffisant. Enfin, outre l’obtention du consentement, il faut également mettre en place une démarche qui permet de conserver le consentement.

Le RGPD rentrera en vigueur le 25 Mai 2018 et bon nombre d’entreprises ne sont pas encore prêtes ! En tant qu’acteur garant de la qualité de vos bases de données, CaptainVerify vous aide dans la mise en place de la mise en conformité RGPD de votre structure. Suivez le guide !

Le RGPD s’invite dans vos campagnes marketing dès la collecte d’adresse


De nombreux secteurs d’activités ont du revoir leur stratégie suite à des changements de législation et aujourd’hui, c’est le tour des email-marketeurs ou des SMS-marketeurs car les règles qui régissent la collecte et l’exploitation des données s’est durcie.

Selon l’article 4.11 du RGPD, le consentement doit-être « libre, spécifique, éclairé et univoque ».

N’imaginez même plus collecter des adresses mail via un process d’opt-in passif. L’opt-in passif consiste à cocher par défaut la case qui indique que l’utilisateur accepte de recevoir vos communications, voire celles de vos partenaires. Déconseillé par la CNIL depuis plusieurs années, L’opt-in passif est aujourd’hui à proscrire car interdit dans le cadre du nouveau règlement relative à la protection des données.

La notion de preuve est également indispensable, d’où l’intérêt de mettre en place le double opt-in sur votre site. En envoyant un mail de validation de consentement, vous pourrez en cas de contrôle prouver que vous avez obtenu le consentement du destinataire. Attention, La CNIL précise que la preuve du consentement nécessite 3 éléments :

  • ce à quoi la personne a consenti
  • le moment où elle a consenti
  • qui a consenti

Assurez-vous que vos sous-traitants comme CaptainVerify intègrent la notion de double opt-in dans leur politique anti-spam et leurs conditions générales d’utilisation car dans le cas contraire, tous vos efforts seront vains et vous ne serez pas en totale conformité RGPD.

Chez CaptainVerify, nous avons intégré l’ensemble des contraintes imposées par le RGPD en matière de collecte afin de vous livrer des mailing listes (ou SMS mailing listes) vérifiées et nettoyées qui soient également RGPD compliant.

Enfin lorsque vous collectez des adresses ou numéro de téléphone, n’oubliez pas de considérer les points suivants :

  • Informez des méthodes par lesquelles les destinataires peuvent demander à modifier ou supprimer les données que vous détenez.
  • L’email professionnel est désormais considéré comme une donnée personnelle, impossible de contourner la loi même dans un contexte de collecte exclusivement BtoB.
  • Ne considérez pas que votre base d’opt-in acquise au cours des dernières années soit RGPD compliant, c’est faux ! Il est nécessaire de la requalifier avec les standards en vigueur le 25 mai 2018.

Devons-nous traduire RGPD par RIP Great Profit and Dollars ?


Si le RGPD vient bousculer les habitudes et les business, rassurez-vous, il vous sera toujours possible d’exploiter vos bases à des fins publicitaires à condition de respecter les nouvelles règles.

Faîtes auditer votre base actuelle

Un point important à savoir :

Le RGPD ne s’applique pas seulement aux données collectées après sa mise en application le 25 mai 2018, mais également aux données collectées avant !

Acteur mondial du nettoyage et de la vérification de base de données, CaptainVerify est bien placé pour vous dire que la première chose à faire pour continuer de dégager du chiffre d’affaires via des campagnes d’email ou de SMS mailing est de capitaliser sur l’existant en mettant en conformité vos bases actuelles afin de :

  • Eliminer les contacts inactifs
  • Faire l’inventaire des données dont vous disposez (détenez-vous des informations géographiques ? sociodémographiques ?)
  • Avez-vous conservé des preuves de leur consentement ?

Vérifier l’origine des adresses / numéros de téléphone collectés

Dans le cadre du RGPD, il convient de vérifier si vous avez gardé des traces de la provenance de vos contacts. Viennent-ils d’une base opt-in collectés via un formulaire sur votre site internet ? Sont-ils issus d’un partenariat de coregistration ? Vous devez être en mesure de savoir et prouver comment le contact est arrivé dans votre base.

Collecte et usage de données, place à la transparence !

Si les bandeaux d’avertissement d’utilisation de cookies ont déjà donné le ton il y a plusieurs années, il faut continuer en ce sens et communiquer de façon transparente et compréhensible pour l’utilisateur sur la manière dont vous collectez les données et de quelle manière vous les utilisez.

Révisez vos pages de confidentialité afin de les étoffer, les simplifier et surtout les rendre RGPD compliant. Détaillez l’ensemble des éléments suivants :

  • Mode de collecte
  • Mode de stockage
  • Utilisation
  • Transfer de données

Pour toutes vos prochaines campagnes marketing, pensez RGPD !


Une fois que vous aurez pu mettre en conformité vos bases et vos process de communication, il ne faudra pas relâcher vos efforts et il sera important de toujours vérifier que vos bases sont RGDP compliant dans le temps. Audit régulier, nettoyage des contacts inactifs pendant plus de 90 jours, vérification des enregistrements ambigus et renouvellement de la demande du consentement sont autant de tâches qui devront inscrire dans la routine du responsable du traitement des données ou du responsable CRM.

Unsubscribers, désabonnements, optimisé votre budget CRM tout en étant conforme RGPD !


Si certains email marketers font l’impasse sur le lien de désabonnement qui doit figurer sur l’ensemble des communications envoyées sur messageries électroniques, la plupart respectent cette règle et pour cause ! Conserver des contacts qui ne souhaitent pas recevoir vos offres et communications est finalement une perte d’argent puisque les prestations de routage sont bien souvent fonction de la volumétrie de la base ainsi que du nombre d’envois. Capitalisez sur les prospects chauds, vous obtiendrez de meilleurs rendements !

A travers sa plateforme Captain Verify reçoit chaque jour des messages de feedbacks qui attestent d’une meilleure rentabilité des emails ou des SMS shootés après une vérification ou un nettoyage de base. Pour cela la mise en conformité RGPD peut vous faire gagner de l’argent.

Le processus de désabonnement doit être clair et simple. Le lien de désabonnement doit être visible. Le lien de désabonnement doit permettre de :

  • Se désabonner de cette communication marketing
  • Se désabonner de toutes les communications marketing émises par votre entité
  • Contacter une adresse email de retour
Pour bénéficier de notre expertise, Il vous suffit de vous inscrire